Le Rubis

Épave de sous-marin de la seconde guerre mondiale

Durée du trajet: 5 minutes, Profondeur de plongée: 34m-38m

Le Rubis

Descendre à la corde dans une eau bleue et après 15 mètres pouvoir reconnaître les contours de ce sous-marin - ce sera probablement l’une de vos expériences de plongée les plus incroyables!

Le Rubis a été utilisé durant la seconde guerre mondiale par la marine française en tant que mouilleur de mines. Le 31.01.1958, il a été honorablement coulé.

Il a ensuite servi dans la marine française en tant que cible d’exercices sonar. Puis il a été découverte par des plongeurs.

Aujourd’hui, ce sous-marin est considéré comme l’une des trois plus belles plongées à effectuer dans la mer méditerranée et elle est connue jusqu'aux Etats-Unis. Lors de cette plongée, vous rencontrerez d’énormes murènes, des anguilles congres et de larges bancs de poissons comme on en voit dans les mers du Sud.

Seulement à 5 minutes de bateau depuis notre Base!

Accéder à la galerie.

 

Le Prophète

Cargo de commerce

Durée du trajet: 15 minutes, Profondeur de plongée: 28m-32m

Le Prophète

Construit en 1853 sur le chantier "Charles Reynaud" à Sète, le Prophet a été l'un des premiers bateaux à vapeur à disposer d'une hélice moderne et non plus de roues à aubes à l'ancienne. Le 10 mars 1853 le bateau de 41,5 m a été enregistré avec un tonnage de 200 tonnes de marchandises. Quatre ans plus tard, il fut vendu à Claude Mourou pour la somme importante de 70 000 francs et il navigua essentiellement entre l’Algérie et la côte provençale. Le 26 mars 1860, le Prophète a été surpris par une grosse tempête avec un chargement de grains à bord, Le capitaine Cotton chercha immédiatement la protection sur une baie près d'Agay. Cependant, quelques jours plus tard, le navire a navigué en haute mer et a touché un rocher sous-marin près de Cap Lardier et a dû être abandonné. Le navire a coulé peu après à cause d’une fuite qui l’a inondé.

Le Prophète se trouve à 34 m de profondeur dans une eau généralement très claire. Les murènes et les conga trouvent dans l'épave un refuge idéal et sont souvent visibles. Après 140 ans passés sur le sol, les formes du bateau sont encore bien reconnaissables notamment par ses planches inclinées latéralement. Au centre de l’épave, il y a la puissante chaudière à vapeur qui monte avec l’impressionnant volant mesurant environ 5 m de diamètre. À l'arrière, il y a toujours le système de contrôle. Outre les énormes bancs de poissons, les poulpes aiment également s'y installer.

Accéder à la galerie.

 

Le Tell

Cargo de 76 m de long

Durée du trajet: 5 minutes, Profondeur de plongée: 5m-18m

Le Tell

Le cargo a été commandé le 11 mars 1879 à La Seyne. Après plusieurs accidents du cargo pendant son service, il a sombré le 25 octobre 1913 à cause d’un fort vent de l’Est. Aujourd’hui encore, on peut retrouver les sacs de ciments éparpillés un petit peu partout. L'épave repose devant Cap Camarat dans des eaux peu profondes.

Seulement à 5 minutes de bateau depuis notre Base!

Accéder à la galerie.

 

Le Togo

Le Togo

Accéder à la galerie.

 

La Poursuivante

Navire de guerre (destroyeur) français durant la première guerre mondiale

Durée du trajet: 5 minutes, Profondeur de plongée: 45m-60m

La poursuivante a été construite le 4 août 1936. Après un accident survenu le 27 novembre 1942, elle est désarmée et remplacée par un autre navire de guerre. En 1947, elle est vendue à l'Italie. Le 19 octobre 1947, elle coule dans des circonstances inexpliquées devant le cap Camarat.

Elle mesurait 80,7 m de long et 7,72 m de large. Ses chaudières de 22 000 CV permettaient d'accélérer ce bateau torpille à 34,5 noeuds. Le navire était armé de deux canons de 100 mm, de deux tubes lance-torpilles de 550 mm et de plusieurs mitrailleuses de 13,2 mm pour la défense aérienne. Un lance-grenades à l'arrière complétait l'armement.

Durant la guerre d’espagne, la Poursuivante a été touchée par le bombardement de 2 obus.

Au début de la seconde guerre mondiale, le navire a participé à l’opération CABO.

Après la capitulation française, le sabordage du bateau a été ordonné le 27.11.1942 près de Toulon afin d’échapper à un transfert du bateau à l’armée allemande.

Bien qu’elle ait éte retrouvée le 1 er juillet 1943, elle n’a plus participé à la guerre. Aujourd’hui, elle réside à 58 m de profondeur et est cassée en 2 parties. Le point de rupture permet d’apercevoir l’intérieur de la coque mais une plongée n’est pas possible en raison des pièces métalliques tombantes. Les dimensions du nez du bateau sont impressionnantes, tandis que la queue la plus courte se trouve sur le côté et peut donc être accessible pour la plongée. Ici, en particulier, l’appareil à gouverner et l’immense hélice valent le détour. De plus, il y a encore une zone intacte du navire.

On observe de moins grands bancs de poissons ici, mais on y trouve souvent des anguilles, des murènes et des homards.

Environ à 5 minutes de bateau depuis notre Base!

 

Le Ramon Membru

Cargo commercial de 80 m de long

Durée du trajet: 30 minutes, Profondeur de plongée: 10m-20m

Il a été construit en 1873. Après une explosion à bord, le navire coule début juin 1921. Les circonstances exactes ne sont toujours pas connues.

Construit en 1873 par le chantier naval Gilbert & Cooper à Hull (GB), ce navire, surnommé alors "Elguezabal, Ballesreros II", était une innovation technique: il disposait de 5 cloisons en acier étanches qui couvraient toute la longueur de la coque. Pour cette époque, il s’agissait d’une très grande construction. Le cargo mesurait 80 m de long et 11m de large et pouvait transporter 1153 tonnes.

Après de nombreuses années de service, le cargo a finalement été renommé "Ramon Membru".

Durant une nuit sombre de juin 1921, le navire fut secoué par une violente explosion et a coulé dans les eaux du port de Cavalaire. Néanmoins, le bateau à vapeur "Cabo Vilano" qui approchait réussit à sauver l’équipage de 37 personnes. Etant donné que ni les circonstances de l'explosion ni la composition de la cargaison n'ont pu être clarifiées, le doute subsiste et on soupçonne le "Ramon Membru" d’avoir servi de navire de contrebande.

L’épave demeure à une profondeur de 17 à 22 m dans l'entrée du port de Cavalaire, ce qui rend le trajet ainsi que les montées et les descentes difficiles. Il devrait en être de même surtout en haute-saison, lorsque l'on s'attend à un fort trafic maritime sur la ligne d'ancrage ou plutôt sur une bouée.

L’épave en elle-même a été gravement endommagée à la suite de l’explosion et du temps relativement long qu’elle a déjà passé dans des eaux qui sont relativement peu profondes. Couchée sur le côté, seul le côté bâbord du navire est visible. L’épave est constituée d’un simple mélange de plaques d’acier, de tuyaux et de métal plié, donnant à l’épave entière une impression de tristesse et de désert. L'épave est située sur un sol sableux peu envahi par la végétation, la population de poissons est faible. De temps en temps, on découvre de simples crevettes ou de petits homards parmi les débris.

En moyenne, la vue est plutôt faible et il s’agit d’une plongée assez simple.

Environ à 35 minutes de bateau depuis notre Base!

 

Le Relax

Cargo commercial

Durée du trajet: 15 minutes, Profondeur de plongée: 28m-34m

L'ancien chalutier a été coulé en 1984 par la marine française à la fin de son service pour créer un récif artificiel dans le golfe de Saint-Tropez. L'épave est située sous la citadelle de Saint-Tropez, à environ 800 mètres de la côte.

La coque de fer bien conservée repose à une profondeur de 37 m et est toujours entourée de poissons d’eau chaude. L’épave d’environ 30 m de long est encore en bon état, les structures du pont dans la zone de la proue permettent la plongée et la lumière traverse les grandes fenêtres latérales. Il ne faut pas pénétrer dans la zone centrale du navire ni dans la cabine de la proue car de nombreux câbles pendent et rendent la plongée trop dangereuse. Cependant, dans la zone arrière l'appareil à gouverner est bien reconnaissable peut être inspecté.

L'épave est généralement dans une eau un peu trouble, la visibilité étant généralement comprise entre 5 et 10 m. Cela dit, l'abondance de poissons compense cette visibilité. Il est souvent possible de voir des racasses, et la plupart du temps de nombreux grands spécimens peuvent être trouvés dans la zone de la cabine avant. On peut aussi observer des nudibranches colorés. En outre, l'épave est fortement envahie par les alyonacés.

Le tour de l’épave peut être facilement fait en plongée. Les moments au fond vous permettent généralement de prendre aisément plusieurs photos.

 

L'Espignole

L'Espingole

Accéder à la galerie.

 

Le Trafik

Cargo commercial

Durée du trajet: 10 minutes, Profondeur de plongée: 45m-60m

Le Trafik

Le "Trafik" est un petit cargo, probablement de nationalité norvégienne. Il mesure environ 40 m de long et 8 m de large. Le navire était équipé d'une machine à vapeur en plus de ses voiles, ce qui lui permettait de développer une puissance maximale de 200 CV. Alors que la coque était en acier, les superstructures devaient être en bois, ce qui expliquerait qu’elles soient maintenant absentes.

D’après les caractéristiques de la construction navale et l’état de l’épave, le "Trafik" semble avoir coulé vers le début du siècle. Puisqu'à cette époque de nombreux navires appelés Trafik naviguaient sous le pavillon nordique, cette épave ne peut pas être assignée avec précision.

Les circonstances du naufrage du navire ne sont pas claires non plus, mais l'absence de l'arbre de l’hélice du navure, de l'hélice et de tout le mobilier évoque deux conclusions probables:

  • un naufrage volontaire de la part de la compagnie maritime pour réduire les frais de démolition
  • une perte du navire après un remorquage, éventuellement sur le chemin pour l’emmener en réparation

L'épave a été découverte par un groupe de plongeurs, qui ont longtemps gardé le secret. Le "Trafik" est accessible à la plongée que depuis quelques années.

La plongée: Le "Trafik" repose verticalement sur une zone sablonneuse et est souvent entouré de gros poissons. La proue ayant une profondeur de 59 m et la poupe étant à 53 m, le "Trafik" est une plongée difficile à cause de sa profondeur. Outre le grand nombre de poissons, vous pourrez admirer le treuil principal bien préservé, ainsi que quatre ancres et de nombreux autres détails. Le côté ouest de l'épave est densément envahi par les gorgones. Vous pouvez également trouver ici quelques-uns des rares oursins diadèmes de la Méditerranée.

Habituellement, cette belle plongée est accompagnée d’une très bonne visibilité.

Accéder à la galerie.

FAQ

FAQ Questions fréquemment posées
    Pour nos visiteurs pressés

Météo et vent

Les cookies facilitent la prestation de nos services. Avec l'utilisation de nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Plus d'information D'accord Déclin